L’astreinte physiologique chez les Sapeurs-Pompiers

Lors de la lutte contre l’incendie, les sapeurs pompiers sont soumis à de fortes contraintes. À ce titre, Eglin en 2007 a publié une revue de littérature caractérisant les réponses physiologiques des sapeurs-pompiers et les répercussions sur leur performance en situation.

Plus récemment en 2010, Barr, Gregson, et Reilly ont étayé dans leur inventaire les différentes connaissances concernant l’ergonomie du métier de sapeur-pompier. Dans leur article, ils ont conclu que la combinaison d’un travail vigoureux, le port de vêtement protecteur et l’environnement thermique que rencontrent les pompiers leur impose de sévères contraintes physiologiques.

Les astreintes physiques et physiologiques que subissent les pompiers lors de leur travail ont déjà fait l’objet de plusieurs études depuis plusieurs années (Faff et al., 1989 ; Smith et Petruzzello, 1998 ; Baker et al., 2000 ; Ftaiti et al., 2001 ; Angerer et al., 2008).

Certains de ces chercheurs s’entendent pour mentionner que le travail des pompiers est exigeant pour le système cardiorespiratoire, car il implique quatre facteurs :

  1. le port d’un équipement de protection individuel (EPI) qui préserve la chaleur
  2. le port d’un appareil de respiration isolant (ARI) relativement lourd (environ 22,5 kg)
  3. des efforts physiques importants dans des conditions où la chaleur ambiante est très élevée et la demande attentionnelle élevée
  4. un stress psychologique élevé pour un métier exigeant (sauver ou périr tel est la devise des brigades de sapeurs-pompiers professionnels ou BSPP)

Eglin, C.M. (2007). Physiological responses to fire-fighting : thermal and metabolic considerations. Journal of the Human-Environmental System, 10(1), 7-18.
Barr, D., Gregson, W., et Reilly, T. (2010). The thermal ergonomics of firefighting reviewed. Applied Ergonomics, 41(1), 161-172.
Faff, J. et Tutak, T. (1989). Physiological responses to working with fire fighting equipment in the heat in relation to subjective fatigue. Ergonomics, 32(6), 629-638.
Smith D.L., et Petruzzello, S.J. (1998). Selected physiological responses to live-fire drills indifferent configurations of firefighting gear. Ergonomics, 41, 1141-1154.
Baker, S.J., Grice, J., Roby, L., et Matthews, C. (2000). Cardiorespiratory and thermoregulatory response of working in fire-fighter protective clothing in a temperate environment. Ergonomics, 43, 1350-1358.
Ftaiti, F., Duplot, J-C., Nicol, C., et Grelot, L. (2001). Tympanic temperature and heart rate changes in firefighters during treadmills runs performed with different fireproof jackets. Ergonomics, 44, 502-512.
Angerer, P., Kadlez-Gebhardt, S., Delius, M., Raluca, P., Nowak, D. (2008). Comparison of cardiocirculatory and thermal strain of male firefighters during fire suppression to exercise stress test and aerobic exercise testing. Am. Journal of Cardiology, 102(11), 1551-1556.

[Source : Mandrick, K., Micallef, J-P., Perrey, S., Coulon, D. (2010). Détermination de l’état de stress et d’engagement chez les personnes vulnérables : application aux sapeurs-pompiers. Rapport de recherche]

Publicités
Cet article a été publié dans Sapeurs pompiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s